LE CHÂTEAU DE PERONNE

En s'établissant à Péronne à la fin du Ve siècle, les Mérovingiens avaient édifié un palais dans la ville de Péronne avec, probablement une enceinte fortifiée sur la colline qui domine la Somme et ses étangs. C'est dans cette enceinte que s'est développée la ville durant le Haut Moyen-Age. Cette ville de Péronne accueillit Sainte-Radegonde et un siècle plus tard, fût la résidence d'Archambaud, maire du Palais, seigneur de Péronne et protecteur de St-Fursy.

En 884, ce palais, qui était en bois, fut dévasté et incendié par les Normands. Six ans plus tard, le comte de Vermandois fit réparer les dommages établir des remparts en grès autour de la ville. C'est à Péronne, probablement dans une tour, qu'Herbert de Vermandois a retenu prisonnier le roi de France Charles le Simple, qui devait y mourir en 929.

A la fin du XIIe siècle, Philippe-Auguste faisait construire le château dont les quatre grosses tours que l'on voit encore, et c'est hors la ville qu'il le fit édifier. Ces tours sont bâties en grès, légèrement obliques à la base, afin de rejeter les projectiles lancés du faîte. Le château était entouré de fossés profonds remplis d'eau. Une seule entrée permettait de pénétrer à l'intérieur, et elle était défendue par une herse et différents autres obstacles, que l'on montait ou descendait à l'aide d'un treuil.

Au cours des siècles, le château subit de nombreuses transformations. Henri IV, Louis XIII et Louis XIV n'ont cessé de renforcer la forteresse au fur et à mesure des progrès de l'artillerie. A partir à peu près du milieu du XVIIième siècle jusqu'en 1914, il était affecté aux divers services de l'armée : ateliers d'armurerie, d'habillement et manutention. Des fours de boulangerie servirent en 1919 à alimenter les premiers Péronnais qui avaient réintégré la ville. En 1916, pendant toute la bataille de la Somme, la tour droite près de l'entrée fut entièrement rasée, et les autres fortement endommagées.

Les monuments historiques, qui ont fait procéder à sa restauration, ont rendu au château l'aspect qu'il avait au Moyen-Age.

Actuellement, le château, propriété du Conseil Général, abrite l'Historial de la Grande Guerre. C'est un musée et un lieu de recherche qui met en avant les mentalités de l'époque et la vie quotidienne pendant le conflit à l'aide de projections continues de documents de l'époque et d'un film consacré à la Bataille de la Somme.

THE CASTLE OF PERONNE

In establishing themselves in Péronne at the end of the fifth century, the Merovingians had built a palace in the town of Péronne with probably a fortified wall on the hill which dominates the Somme and its ponds. It was inside this wall that the town developed during the late Middle-Ages. This town of Péronne welcomed Sainte-Radegonde and a century later, Archambaud, (the mayor of the Palace, Lord of Péronne and protector of Saint-Fursy), lived here.

In 884, this palace, which was made of wood, was devastated and set fire to by the Normans. Six years later, the earl of Vermandois had the damages repaired and established the sandstone ramparts around the town. It is in Péronne, probably in a tower, that Herbert of Vermandois held prisoner the king of France, Charles Le Simple, who died there in 929.

At the end of the 12th century, Philippe-Auguste had a castle built with four big towers that you still can see today, and it was outside the town he had it built. These towers are built from sandstone, slightly oblique at the base, in order to reject the missiles launched from the top. The castle was surrounded by deep pits full of water. A single entry allowed to penetrate in the castle and this entry was defended by a portcullis and other different obstacles that were put up and down thanks to a winch.

Over the centuries, the castle has undergone quite a number of transformations. Henry the 4th, Louis the 13th and Louis the 14th did not put a stop to the reinforcements of the fortress. From the middle of the 17th century until 1914, it was posted to various army services : gunsmith workshops, clothes making and goods making. In 1919, bakery ovens were used to feed the first Peronnians who had returned to the town. In 1916, during the whole battle of the Somme, the tower on the right near the entrance was entirely knocked down, the others were greatly damaged.

The historical monuments which had the castle restored, gave back to the castle the appearance it had in the Middle-Age.