LA PORTE DE BRETAGNE ET LES REMPARTS

Cette porte et les remparts qui l'entourent sont les derniers vestiges des fortifications de Péronne. Il faut, à ce sujet, rappeler que Péronne était une ville entièrement fortifiée, entre la France et la Flandre espagnole... De ce fait, Péronne était complètement entourée d'eau, et l'on ne pouvait y accéder qu'en franchissant une porte munie d'un pont-levis.

A la fin du XVIe siècle, de grosses réparations s'imposèrent à la Porte Saint-Sauveur. Il n'était pas possible d'interrompre complètement la circulation pour une durée aussi longue. Le seul moyen était d'ouvrir une autre porte à laquelle on pouvait travailler librement. Une fois les travaux terminés, la Porte Saint Sauveur fut remplacée par des remparts. C'est ainsi que fut construite la Porte de Bretagne.

Au cours de la guerre 1914-1918, la Porte de Bretagne a subi de sérieux dommages, mais les Monuments Historiques ont assuré sa restauration et actuellement, elle se présente telle qu'elle était à l'époque d'Henri IV.

Dans ce coin, que la ville a su aménager avec beaucoup de goût, on retrouve un souvenir du vieux Péronne. Les fortifications ont été conservées intactes et ont gardé l'aspect qu'elles avaient au XVIIe siècle.

La ville de Péronne ne peut, aujourd'hui, vous montrer que des vestiges de remparts. Toutefois imaginez que toute la ville avait une ceinture de rempart qui évolua au cours des siècles. C'est dans cette enceinte que Péronne se développa.

Au début du XXième siècle, l'idée d'une guerre semblait impossible et les fortifications devenaient de ce fait inutiles et même obstacles au bon essor économique de la ville. C'est donc ce qui motiva les autorités de l'époque à démanteler les fortifications de Péronne. Seule subsiste la partie autour de la Porte de Bretagne et ça et là, dans la ville, quelques tronçons intégrés dans les constructions nouvelles.

THE GATE OF BRITTANY

This gate and the ramparts which surround it are the last remains of the fortifications of Péronne. It is necessary, about that, to remember that Péronne was a border town, entirely fortified, between France and the spanish Flanders…Consequently, Péronne was completely surrounded by water and one could only reach it through a drawbridge.

At the end of the 16th century, big repairs had to be done on the Gate Saint-Sauveur, the road was broken up, the drawbridge had to be entirely rebuilt. On the other hand, the increase of traffic demanded a total transformation of this gate. It was not possible to interrupt the traffic for a very long time. The only means was to open another gate on which the workers could work freely. Once the work was finished, the Gate Saint-Sauveur was replaced by the ramparts. The Gate of Brittany was thus built and this explains its decentralized position in comparison with the main road.

During the 1914-1918 war, the Gate of Brittany suffered some serious damage, but the Historical Monuments assured its restoration and presently, it is like it was at the time of Henri the 4th.

In this area, which the town managed to lay out with a lot of taste, one finds a reminder of old Péronne.

At the beginning of the 20th century, the idea of a war seemed impossible and the fortifications became useless and were even obstacles for the good economic expansion of the town. It was this, therefore, that motivated the authorities of the time to dismantle the fortifications of Péronne. There are remains only around the Gate of Brittany and here and there, in the town, some sections integrated in the new constructions.